Appropriation du SYCOREF

Les gestionnaires de crédits et assimilés mieux outillés

Ce mardi 08 mars 2022, les locaux du Ministère de l’Industrie et du Commerce (MIC) ont servi de cadre à un atelier technique de formation sur le Système de Costing par le Référentiel (SYCOREF). Une occasion offerte aux gestionnaires de crédits et assimilés dudit ministère pour s’approprier ce nouvel outil de gestion.

C’est désormais une certitude. Le Système de Costing par le Référentiel (SYCOREF) est mieux connu par les responsables de la chaîne de la dépense du Ministère de l’Industrie et du Commerce. Depuis ce mardi 08 mars 2022, gestionnaires de crédits, responsables Programmes, responsables d’Actions et Assimilés se sont retrouvés pour une meilleure appropriation de cet important outil.
Selon les explications de Monsieur Iris AHLAN, Contrôleur Financier auprès du Ministère du Tourisme, de la Culture et des Arts et du Ministère de l’Industrie et du Commerce, il est essentiellement question de permettre aux gestionnaires de crédits, de faire une bonne estimation de leurs besoins pour l’élaboration des documents d’opérationnalisation. Notamment le Plan de travail annuel (PTA), les Fiches de financement, les Plans de passation des marchés etc. . « La maîtrise du SYCOREF est d’autant plus importante que nous évoluons aujourd’hui dans la gestion axée sur les résultats, et qui fait appel « à la justification au premier franc ». Ce qui signifie que tout ce qui est inscrit dans le PTA ou dans le budget doit avoir une provenance en termes de coûts qui ne sauraient être mis au hasard.

Pour le Secrétaire Général du MIC qui a supervisé la formation, cet atelier technique tombe à point nommé. Monsieur Amzat Bissiriou SALAMI estime que ce système très précis est nouveau pour la grande majorité des gestionnaires de crédits. Donc il va falloir vite se l’approprier pour élaborer les PTA, transférer les fiches de financement qui n’étaient pas dans le SYCOREF, sans oublier les différents plans de passation des marchés. À l’en croire, la responsabilité de chaque acteur est désormais engagée. Il est question de rentrer très vite dans le cœur du sujet. Car, « c’est l’évaluation de notre ministère qui va en dépendre. J’ai demandé aux collègues qu’on se retrouve dès ce mercredi 09 mars 2022 pour nous concentrer sur le sujet afin de mieux nous en servir. Ceux qui sont déjà outillés doivent aider les autres dans un élan de mutualisation des connaissances... Toutefois, il faut des conditions préalables, notamment la bonne connectivité pour un rendement optimal », a insisté Monsieur Amzat B. SALAMI

Du côté des participants, la formation est très utile. Car, la plupart sont venus pour mieux comprendre le nouvel outil afin d’apporter des réponses adaptées aux éventuels problèmes qui pourraient se présenter à eux dans le cadre de l’utilisation du SYCOREF. Maintenant « après la formation, nous sortons mieux outillés et aguerris par rapport à la prise en main de cet outil… », a rassuré Imad MAMA de la Direction de la Concurrence du MIC.

PFCom